Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vous êtes fumeur ?

fumer, cigarette, vap, vapoter, cigarette electronique

Je ne vais pas vous dire comment faire pour arrêter de fumer une « bonne » vieille cigarette.

 Je ne vais pas vous dire de faire comme moi, je vais simplement vous raconter ce que j’ai fait en tant que consommateur accro au tabac et ce que ça m’a apporté :

J’ai acheté une cigarette électronique et un liquide au parfum de tabac, contenant de la nicotine.

Les trois premiers jours, j’ai conservé les cigarettes qui me semblaient « nécessaires », c’est à dire : une le matin, une à midi et une le soir.

Entre ces cigarettes, je passais à la vapeur, que, bizarrement, je trouvais très difficile à avaler au début de mes essais (rassurez-vous, cette sensation n’a pas duré longtemps).

Le quatrième jour, j’ai remplacé deux cigarettes par la « vap », sans que cela provoque un quelconque manque, car j’avais ma « dose » de nicotine.

Le cinquième jour, j’ai définitivement stoppé la cigarette et depuis, je n’éprouve aucune envie de replonger là-dedans.

Vous allez me dire : 

On ne connais pas les effets secondaires sur le long terme, quand à l’utilisation d’une cigarette électronique.

Oui, même si certains disent qu’il n’y a rien de dangereux à vapoter, je ne sais pas ce que ça peut provoquer dans la durée.

Une chose en revanche est certaine, c’est que le tabac  (et surtout les produits chimiques ajoutés) provoque des ravages sur la santé. La combustion d’une cigarette libère une quantité phénoménale de produits toxiques, qui attaquent la quasi totalité de l’organisme, principalement les artères, les poumons et le cerveau.

Je vous rappelle que dans la cigarette électronique, il n’y a pas de combustion et donc, très peu de modification des éléments chimiques qui sont inhalés.

Depuis que j’ai arrêté de fumer de « vraies » cigarettes, je constate très distinctement que :

Je respire beaucoup mieux lors d’efforts soutenus et ça, c’est vraiment super !

Je « sens » beaucoup plus d’odeurs, alors qu’avant, je pensais que mon nez captait la même chose que les autres. En plus, je ne porte plus cette odeur de tabac sur moi.

Je n’ai plus ce petit « raclage » de gorge qui était devenu une habitude (en revanche, je m’enrhume toujours autant… il n’y a pas de miracle).

Dans un autre domaine, je réalise une sacrée économie tous les mois et comme j’ai arrêté de vapoter du « goût tabac » depuis un certain temps, je l’ai remplacé par d’autre arômes que je prends « plaisir » à fumer même si j’en ai testé qui sont tout simplement abominables… comme quoi, les goûts et les couleurs….

Bon, voilà pour moi… j’étais fumeur depuis ….. ans, j’ai arrêté sans stress, sans angoisse et le tabac ne me manque pas. (on se croirait dans une réunion d’anciens alcooliques).

Si vous aussi vous avez franchi cette étape, sur la longue voie de l’arrêt définitif, parlez-en ici et à ceux qui fument de « vraies » cigarettes et qui aimeraient s’en libérer.

Écrire un commentaire

Optionnel